Chers tous,

C'est une joie que de recevoir aujourd'hui le Grand Prix SACEM du Jazz. Depuis que je suis sociétaire de cette maison (vers l'âge de 17 ans, je crois), la Sacem m'accompagne et joue un rôle très important dans ma vie de musicien. J'ai été soutenu à mes débuts par le Fonds d'Action Sacem, je suis devenu "sociétaire professionnel" il y a quelques années et "sociétaire définitif" l'an dernier.

C'est la première fois que je reçois un prix qui récompense mon travail de compositeur, qui est aussi important pour moi que celui de pianiste.

J'ai assisté plusieurs fois à la cérémonie des Grands Prix SACEM, au Casino de Paris, à l'Olympia ou à la Salle Pleyel, c'étaient chaque fois de très beaux moments et je n'imaginais sincèrement pas que je serais moi-même lauréat un jour.

Malheureusement, cette année la grande fête ne peut avoir lieu à cause de la pandémie, mais je suis tout de même très reconnaissant envers toutes les personnes qui font en sorte que cette édition résonne le plus possible dans le monde de la musique, envers et contre tout.

Un grand merci à la Sacem, et un grand bravo aux artistes qui ont été récompensés dans les autres catégories : Joey Starr & Kool Shen, Oumou Sangaré, RONE, Billie Eilish & Finneas O'Connell, Aya Nakamura, POMME, Philippe Katerine, Maxime le Forestier, Soprano, Régis Campo, Olivier Calmel, Jérôme Attal, Cécile Bernier, Alain Bernard, Tartine Reverdy, Marion Sarraut et Jorge Arriagada.

Ça fait plaisir d'être là avec vous !

Courage à tous, j'espère vous retrouver sur scène bientôt, et en attendant je vous réserve une grosse surprise pour dans quelques jours.

Thomas